Parcours trans, travail du sexe et migrations latino-américaines

Peut-on politiser la santé (sexuelle) chez les femmes trans latino-américaines ? Une réflexion à partir de la notion de « trajectoire dans le genre »

Olga L Gonzalez (Université de Paris)

La population trans MtF est une « population clé » pour l’Onusida en raison de sa très forte vulnérabilité au VIH. En Amérique latine, les femmes trans ont un taux de séropositivité de 20% à 30% en moyenne et ont une forte propension à l’émigration vers les pays du « Nord », où elles exercent majoritairement le travail du sexe. Cette présentation propose un examen critique de cette configuration, au-delà des seules données relatives à la prévalence du VIH dans les pays d’accueil ou des seules politiques de prévention des IST. La notion de « trajectoire dans le genre » s’avère centrale pour comprendre les enjeux migratoires, de santé, et de santé sexuelle.

Olga L Gonzalez est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, chercheure associée à l’Unité de Recherche Migrations et Société, Urmis, Université de Paris. Spécialiste de l’Amérique latine, ses travaux antérieurs ont porté sur les migrations et la violence. Dans ses recherches actuelles sur les femmes trans latino-américain·es en risque avec le VIH, elle propose une analyse des trajectoires dans le genre et des trajectoires migratoires où la violence de genre est un facteur explicatif central. La plupart de ses publications se trouvent sur sa page web : http://olgagonzalez.wordpress.com

L’accompagnement des travailleuses du sexe trans latino-américaines à Anvers

Jasper Kerremans (Boysproject)

De nombreuses travailleuses du sexe trans latino-américaines sont actives à Anvers, dans les vitrines, les bars ou à domicile. Boysproject/Info4escorts travaille depuis des années auprès de ces personnes dont les besoins sont spécifiques. Un collaborateur de Boysproject expliquera comment l’organisation a reussi à avoir de bons contacts avec cette communauté et quels projets ont été réalisés.

Boysproject/Info4escorts est une association qui propose un soutien aux travailleurs·ses du sexe masculins et trans à Anvers et fait partie du Centrum Algemeen Welzijnswerk – CAW (centre d’action sociale). Les travailleurs sociaux de Boysproject font du travail de rue et de l’accompagnement. Boysproject offre également un lieu d’accueil, des permanences médicales et sur Internet. Environ un tiers des personnes soutenues sont trans.

Présentations suivies d’une discussion avec Aurore Dufrasne (Genres Pluriels) et Alexandre Félix (Alias)

Genres Pluriels est une association œuvrant au soutien, à la visibilisation, à la valorisation, à l’amélioration des droits et à la lutte contre les discriminations qui s’exercent à l’encontre des personnes transgenres/aux genres fluides (personnes en transition, drag kings/drag queens, travesti·es, butchs, androgynes, queer,…) et intersexes. L’association se veut non seulement une structure d’accueil et de soutien pour ce public ainsi que son entourage, mais aussi une plateforme d’information, de formation, d’action, de vigilance, de recherche – dans une démarche de travail en réseau avec tous les acteurs d’une société ouverte à la diversité des identités humaines et culturelles.

L’asbl Alias a pour objectif l’accompagnement psycho-médico-social de qualité destiné spécifiquement aux travailleurs du sexe/prostitués masculins et trans dans la Région de Bruxelles-Capitale. Elle vise prioritairement la promotion de la santé, en ce compris les aspects de prévention et de réduction des risques, l’accès aux soins de santé et aux droits sociaux pour le public. Pour cela, elle travaille en collaboration avec un très large réseau de partenaires de différents secteurs. Pour établir le contact et assurer une proximité avec son public, l’offre de service hebdomadaire comprend notamment des activités communautaires, une permanence d’accueil, du travail de rue, des permanences internet, des permanences médicales décentralisées de dépistage VIH/IST et des guidances individuelles.

Séminaire 2019-20

Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme

Séance 7

Programme et infos pratiques

PROGRAMME (PDF)

AFFICHE (PDF)

Date et horaire

Mardi 9 juin 2020
14h-16h30

Lieu

Université Saint-Louis – Bruxelles
Salle P61

Contact

Charlotte Pezeril & Sarah Demart
Tél. : +32 (0)2 211 79005
E-mail :
charlotte.pezeril@usaintlouis.be
sarah.demart@usaintlouis.be