Séminaire militer et prévenir 2010-2011 : approches socio-historiques des politiques sexuelles

Présentation

Ce séminaire interdisciplinaire de recherche est une collaboration entre l’Observatoire du sida et des sexualités (FuSL) et Aimer à l’ULB. Il se donne pour objectif d’interroger les différentes logiques en jeu dans le champ de l’éducation sexuelle, des mœurs, de la prévention, du militantisme autour des conceptions de « bonne » sexualité. Il privilégie surtout les articulations entre discours savants (médicaux, psychologiques, juridiques, sociologiques, pédagogiques) et la diversité des formes de mobilisation institutionnelle, idéologique ou artistique sur les « sexualités » comme enjeux historiques de définition, de planification, de surveillance, de traitement ou de subversion.

Chaque séance associe dès lors à l’approche académique la participation de partenaires associatifs, militants, professionnels, tant pour actualiser les thématiques abordées que pour penser les enjeux de la recherche-action dans le domaine des politiques sexuelles. Si l’utopie d’une « vérité du sexe » (Foucault, 1976) émerge plus ou moins explicitement dans l’histoire des sociétés occidentales et au cœur des débats contemporains, il est question ici de considérer le décalage entre les pratiques sexuelles et leur construction experte en convoquant l’histoire, l’anthropologie ou encore la sociologie de l’action publique. Il s’agit donc d’illustrer les transformations intervenues dans le champ de l’intimité et du désir comme dans l’articulation public / privé au quotidien, et en même temps, d’examiner les logiques afférentes de recherche et d’intervention au temps du changement social. La critique d’une fabrique publique de la sexualité suppose enfin de dire comment se définit l’autre sexuel dans une distance sociale, spatiale ou historique, et comment émergent les problématiques « sexuelles ».

Comité organisateur

Laurent Gaissad, Sociologue, chercheur au Lasco-Soφapol (CNRS 3932) à l’Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense, et au Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (ULB).

Vladimir Martens, Psychologue spécialisé en santé publique, directeur de l’Observatoire du Sida et des Sexualités (FuSL) à Bruxelles.

Charlotte Pezeril, Anthropologue, chercheuse à l’Observatoire du Sida et des Sexualités et au Centre d’Etudes Sociologiques (FuSL) à Bruxelles.

Violaine Declerck, Psychologue, vice-présidente d’Aimer à l’ULB, Centre de planning familial et de santé sexuelle à Bruxelles.

Programme

Jeudi 28 octobre 2010 – 18h00 / 21h00

La prostitution au prisme de l’action quotidienne de la brigade des mœurs à Paris

Gwénaëlle Mainsant

Sociologue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales au sein de l’IRIS à Paris, son travail de recherche porte sur l’action publique autour de la prostitution telle qu’elle peut être appréhendée au travers d’une approche ethnographique des pratiques policières.
Conférence mise en perspective par : Karine Minnen, commissaire à la brigade judiciaire, section Mœurs de Bruxelles Ville – Ixelles. En présence des asbl Alias, association de travail de rue dans le milieu de la prostitution masculine bruxelloise et Espace P…, centre d’accueil pour les personnes prostituées, clients et entourage.

Jeudi 25 novembre 2010 – 18h00 / 21h00

Migrants africains homosexuels : Construction identitaire et gestion du risque sida

Patrick Awondo

Anthropologue au Laboratoire d’Anthropologie Sociale de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, ses recherches portent sur les trajectoires homosexuelles entre le Cameroun et la France en temps de sida et aux mobilisations dans ces deux espaces.
Conférence mise en perspective par : Oasis, groupe de l’asbl Tels Quels qui réunit des demandeurs d’asile homosexuels et Sidaids-Migrants, service du Siréas qui se charge de la prévention du sida et des IST à l’égard des migrants en Communauté française.

Jeudi 16 décembre 2010 – 18h00 / 21h00

L’assistance sexuelle en Suisse. Des normes alternatives ?

Lucie Nayak

Sociologue à l’Université de Genève et à l’Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense où elle est associée au Lasco-Soφapol, elle réalise actuellement une thèse sur les normes sexuelles à l’œuvre autour des personnes désignées « handicapées mentales » en France et en Suisse.
Conférence mise en perspective par : Fabienne Cornet, coordonnatrice du projet « Sexualité et handicap » et collaboratrice de la Fédération Laïque des Centres de Planning Familial. En présence d’une partie de l’équipe travaillant sur ces questions au Centre de Planning Familial de Watermael-Boitsfort (Bruxelles).

Jeudi 20 janvier 2010 – 18h00 / 21h00

Débats et enjeux sur la physiologie des eunuques à Byzance

Georges Sideris

Historien et Maître de Conférence à l’Université de Paris IV-Sorbonne, il est spécialiste des questions de genres et de sexes, en particulier des eunuques et du pouvoir, mais aussi de la médecine et des sciences dans la Byzance du IVe au VIIe siècle.
Conférence mise en perspective par : Genres Pluriels, asbl promouvant la visibilité des personnes aux genres fluides, trans’ et intersexes qui milite, entre autres, pour leur dépsychiatrisation et pour l’arrêt des traitements hormono-chirurgicaux de normalisation imposés aux nouveau-nés intersexes.

Jeudi 17 février 2011 – 18h00 / 21h00

Dénoncer le droit, revendiquer des droits : Des mobilisations gays en Europe

Marta Roca i Escoda

Sociologue, chercheure associée à l’Institut de Droit et Technologie (IDT) de l’Université Autonome de Barcelone, et au Groupe de Recherche sur l’Action Publique à l’ULB. Elle a publié La reconnaissance en chemin. L’institutionnalisation des couples homosexuels à Genève (Seismo, 2010).
Conférence mise en perspective par : Luc Legrand, Président fondateur et Alain Bossuyt de Tels Quels asbl, centre communautaire de gays et de lesbiennes (aide, accueil, écoute, information, orientation). Thierry Delaval, Président d’Arc-en-Ciel Wallonie, fédération wallonne des associations LGBT.

Jeudi 17 mars 2011 – 18h00 / 21h00

Miss Visa. Les mariées de l’Europe entre contraintes, compétences et négociations

Fatiha Majdoubi

Sociologue à l’Université de Toulouse le Mirail où elle est associée au Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST), sa recherche doctorale porte sur les mariages qui s’arrangent autour de questions de migration et « de papiers ».
Conférence mise en perspective par : Patrick Petitjean (sous réserve) du Réseau Mariage et Migrations qui regroupe 16 associations concernées par la problématique des mariages en contexte de migration. En présence de représentant.e.s du Comité Belge Ni putes ni soumises.

Jeudi 14 avril 2011 – 18h00 / 21h00

Migrants, sexualité et sida à Marseille. Un cas d’école pour l’action publique

Sandrine Musso

Politologue et anthropologue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et à l’Université d’Aix-Marseille, elle analyse l’histoire sociale, les usages et enjeux de la cible des « Migrants » dans les politiques du sida en France au prisme des discriminations et des mobilisations collectives.
Conférence mise en perspective par : Maureen Louhenapessy (sous réserve) de Sidaids-Migrants, un service du Siréas chargé de la prévention du sida auprès des migrants en Communauté Française, Khadija Ounchif de la Arab Women Solidarity, et des représentant.e.s du Centre de planning familial des Marolles à Bruxelles.

Jeudi 12 mai 2011 – 18h00 / 21h00

L’opacification politique de la pornographie

Mathieu Trachman

Sociologue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, il achève une thèse doctorale portant sur le travail dans la pornographie hétérosexuelle en France depuis 1975. Il a co-dirigé le second numéro de la revue Genre, sexualité et société (2009).
Conférence mise en perspective par : Ovidie, ancienne actrice de films pornographiques, auteure notamment de Porno Manifesto (Ed. Flammarion, 2002) et La sexualité féminine de A à Z, (La Musardine, 2010). Elle a également réalisé plusieurs films dont Les concubines (2006) et Histoires de sexe(s) (2009).

Jeudi 23 juin 2011 – 18h00 / 21h00

Virilité et « homosexualité » dans l’Empire colonial français aux 19e-20e siècles

Christelle Taraud

Professeure à NYU et Columbia University (Paris) et membre du Centre de recherches en histoire du XIXe siècle (Paris I/Paris IV). Elle est l’auteure de La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962, Paris Payot, 2003 et de Sexes et colonies. Virilité, homosexualité et tourisme sexuel au Maghreb (1830-1962), Paris, Payot, à paraître en 2012.