Prophylaxie pré-exposition (PrEP)
11 décembre 2014

Présentation

Alors que des essais cliniques ont amené à la validation du concept de PrEP, celui-ci soulève encore de nombreuses interrogations tant au niveau des sciences biomédicales que sociales. Quelles sont les recommandations en matière de santé publique concernant la PrEP ? Quel est l’impact de ce dispositif sur les comportements sexuels ? La PrEP creuse-t-elle les inégalités sociales de santé ?

Programme

9h00

Accueil

9h30

Introduction

9h45

Jean-Michel Molina

« La prophylaxie pré-exposition de l’infection par le VIH : Où en sommes-nous en Europe ? »

  • La prophylaxie pré-exposition (PrEP) est un nouveau moyen de prévention destiné aux personnes séronégatives à risque. Le concept de la PrEP a été validé par de larges essais randomisés évaluant la prise journalière d’un comprimé de Truvada® contre un placebo. Les résultats de ces études sont discordants principalement en raison des difficultés d’observance d’une prise continue. Ce mode de prévention n’est pas encore approuvé en Europe dans l’attente de résultats d’études en cours et d’une meilleure évaluation de cette stratégie.

  • Jean-Michel Molina est Professeur de Maladies Infectieuses à l’Université de Paris Diderot – Paris 7 (Sorbonne Paris Cité) et Chef du Service des Maladies Infectieuses à l’Hôpital Saint-Louis (Paris).

    Il est également membre de l’Unité INSERM U941 « Génétique et Ecologie des virus » à l’Hôpital Saint-Louis qui s’intéresse aux aspects fondamentaux de l’infection par le VIH : réservoirs et infection précoce. Son domaine d’intérêt principal en recherche clinique est celui du traitement de l’infection VIH et il a été impliqué dans un grand nombre d’études évaluant de nouveaux traitements ou de nouvelles stratégies de traitement de l’infection par le VIH. Une cohorte de plus de 3500 patients infectés par le VIH est suivie dans son département. Il préside le groupe des essais thérapeutiques sur le VIH à l’ANRS et a été l’investigateur principal de nombreux essais. Plus récemment, il s’est intéressé à la place des antirétroviraux en prévention de l’infection par le VIH et coordonne actuellement un essai de PrEP à la demande (ANRS-IPERGAY) chez les HSH en Europe et au Canada avec le soutien du Canadian Trial Network et de la Bill and Melinda Gates Foundation.

  • De Lastours Victoire, Fonsart Julien, Burlacu R., Gourmel Bernard, Molina Jean-Michel (2011), « Concentrations of tenofovir and emtricitabine in saliva : implications for preexposure prophylaxis of oral HIV acquisition », Antimicrob Agents Chemother, vol. 55, n° 10, p. 4905-4907 [en ligne].

    Lorente Nicolas, Fugon Lionel, Carrieri Maria, Andreo Christian, Le Gall Jean-Marie, Cook E., Aboulker Jean-Pierre, Capitant Catherine, Molina Jean-Michel, Spire Bruno (2012), « Acceptability of an « on-demand » pre-exposure HIV prophylaxis trial among men who have sex with men living in France », AIDS Care, vol. 24, n° 4, p. 468-477 [en ligne].

    Molina Jean-Michel, Pintado Claire, Gatey Caroline, Ponscarme Diane, Charbonneau Pierre, Loze Bénédicte, Rozenbaum Willy, Delaugerre Constance (2013), « Challenges and opportunities for oral pre-exposure prophylaxis in the prevention of HIV infection : where are we in Europe ? », Medicine for Global Health, vol. 11, n° 186 [en ligne].

    Fonsart Julien, Capitant Catherine, Spire Bruno, Cotte Laurent, Pialoux Gilles, Lorente Nicolas, Peytavin Gilles, Charreau Isabelle, Aboulker Jean-Pierre, Molina Jean-Michel and ANRS IPERGAY Study Group (2014), « High adherence rate to intermittent oral PrEP with TDF/FTC among high risk MSM (ANRS IPERGAY) », Communication orale, 20th International AIDS Conference, Melbourne.

    Fonsart Julien, Loze Bénédicte, Morel S., Capitant Catherine, Chas Julie Charreau Isabelle, Netzer E., Peytavin Gilles, Pialoux Gilles, Delaugerre Constance, Molina Jean-Michel and the ANRS IPERGAY study group (2014), « Tenofovir and Emtricitabine Pharmacokinetics in Plasma and Saliva Following a Single Dose of TDF 600 mg/FTC 400 mg : Implications of On Demand PrEP (ANRS IPERGAY) », Communication orale, 20th International AIDS Conference, Melbourne.

by-nc-nd-83x31pxDroit d’auteur : les enregistrements des conférences sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

10h30

Pause café

11h00

Hugues Fischer et Bruno Brive

« Présentation et travaux du Comité associatif de l’essai ANRS-IPERGAY »

  • L’essai ANRS-IPERGAY est doté, aux côtés du comité scientifique et du comité indépendant, d’un comité associatif. Celui-ci regroupe des associations de lutte contre le VIH/sida et des associations LGBT. La présentation reviendra sur la création de ce comité, sur son rôle et sur son intérêt. L’accent sera mis en particulier sur la manière dont les points de vue d’associations contre le VIH/sida et d’associations LGBT se complètent – comment elles dialoguent au sein du comité – et sur les perspectives que cela ouvre pour la prévention.

  • Hugues Fischer est membre du Comité Associatif IPERGAY.

    Militant gay depuis 1980 et militant d’Act Up-Paris depuis la création du groupe en 1989, il en a été le Président de 2006 à 2008 et le Coordinateur prévention et recherche préventive. Il a créé et animé le programme REACTUP de prévention destiné à la communauté gay. Il est également membre du groupe inter-associatif TRT-5 et du groupe d’experts français sur l’infection à VIH depuis 2004.

    Bruno Brive est membre du Comité Associatif IPERGAY.

    Militant associatif LGBT depuis un peu plus de 20 ans, il est l’ancien président du centre LGBTQIF J’En Suis, J’Y Reste de Lille Nord-Pas de Calais et est actuellement membre du bureau du COREVIH Nord-Pas de Calais.

  • Act Up-Paris (2010), « Sida : des bases pour comprendre » [en ligne].

    Fischer Hugues (2013), « Le VIH chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes », Transcriptase, n° 149, p. 25-28 [en ligne].

    Berdougo François, Girard Gabriel, Brive Bruno (2013), « PrEP et « prévention combinée » du VIH/sida : des débats nécessaires », VIH.org [en ligne].

by-nc-nd-83x31pxDroit d’auteur : les enregistrements des conférences sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

11h45

Gabriel Girard

«  Gouverner l’incertitude. Risque VIH et subjectivités gaies à l’heure du traitement comme prévention »

  • L’avènement du concept de traitement comme prévention engage une transformation profonde de la définition du risque VIH. Ce processus met en jeu tant le domaine de l’expertise que les expériences ordinaires de la prévention. La PrEP cristallise ces évolutions car elle s’appuie sur l’hypothèse d’une nouvelle conscientisation de la prise de risque, condition et objet de l’intervention préventive. À partir d’un matériau qualitatif (les témoignages publics autour de l’usage de la PrEP), cette intervention s’intéressera aux différentes manières dont cet outil est approprié et politisé par certains gais. On s’attachera ici à analyser les nouvelles subjectivités du risque que la PrEP met en lumière.

  • Gabriel Girard est Sociologue, Post-doctorant, Chaire Anthropologie et santé mondiale du Collège d’Études Mondiales (France) et Université de Montréal (Québec). Boursier ANRS.

    Ses travaux portent sur les risques sanitaires, les enjeux de prévention du VIH/sida et la santé des minorités sexuelles en France et au Québec. Il rend compte de ses recherches sur le site www.gabriel-girard.net

  • Chabrol Fanny, Girard Gabriel (Dir.) (2010), Se confronter aux terrains. Expériences et postures de recherche dans le domaine du VIH/sida, Éditions ANRS.

    Girard Gabriel (2013), Les homosexuels et le risque du sida. Individu, communauté et prévention, Presses Universitaires de Rennes.

    Girard Gabriel (2014), « Insider-Outsider, une posture intenable ? Retour sur des enjeux de positions dans une recherche sur l’homosexualité et le sida », in Bernier M., Otis J. (Dir.), La recherche communautaire, Presses de l’Université du Québec, (à paraître).

    Girard Gabriel (2014), « Les controverses sur le risque du sida chez les gays : une normalisation de l’homosexualité ? », Hermès, n° 69.

    Girard Gabriel (2014), « Sexualité et émotion », in Fernandez Fabrice, Lézé Samuel, Marche Hélène, Les émotions. Une approche de la vie sociale, Éditions des archives contemporaines.

    Girard Gabriel (2014), entrées « AIDES » et « Préservatif », in Mossuz-Lavau Janine, Dictionnaire des sexualités, Éditions Robert Laffont.

    Girard Gabriel (2014), « Une mobilisation communautaire ? Les homosexuels et la prévention du sida », Contretemps [en ligne].

by-nc-nd-83x31pxDroit d’auteur : les enregistrements des conférences sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

12h30

Questions-réponses

13h00

Lunch

14h00

Introduction

14h15

Anaenza Freire Maresca

« Connaissance et ressentis de la PrEP parmi les Travailleur.s.Es du Sexe (TDS) »

  • L’étude « Connaissance et ressentis de la PrEP parmi les Travailleur.s.Es du Sexe (TDS) ? » a été réalisé dans le but de documenter une soirée débat « PrEP et Travaileu®sEs du Sexe » suggérée par le milieu associatif et à l’initiative du groupe Inter COREVIH IDF Nord et Ouest. Elle s’est déroulée entre avril et mai 2014 sous la forme de questionnaires autologues/hétérologues proposés par des enquêteurs du milieu associatif  ou par des agents de prévention ainsi que par des soignants des Centres d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CIDDIST) et services médicaux.

  • Anaenza Freire Maresca est Médecin infectiologue au Service de Médecine Interne de l’Hôpital Ambroise Paré.

    Référence nationale en Maladies Infectieuses et Parasitaires au Brésil, elle a travaillé à l’Institut d’Infectiologie Emilio Ribas ainsi qu’au Centre de Référence du SIDA (São Paulo). Depuis 1990, elle a exercé en France dans plusieurs services de Maladies Infectieuses et de Médecine Interne de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). Elle a participé à la conception du protocole de bilan annuel VIH à la Pitié Salpêtrière. Depuis 2006, elle participe activement à la prise charge d’une cohorte de patients transgenres d’origine latino-américaine et suit environ 150 patients concernés par le VIH/IST et/ou hépatites virales. Elle s’est également spécialisée en Addictologie Clinique afin d’améliorer la prise en charge globale de patients concernés par des conduites addictives. Depuis 2011, elle a repris une activité hebdomadaire en Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG). Enfin, elle a participé à l’élaboration du plan de prévention 2011-2014 IST/SIDA/Hépatites.

  • Freire Maresca Anaenza et al. (2007), « Infections sexuellement transmissibles (IST) dépistées au sein de la population trangenre suivie au Centre hospitalier Universitaire (CHU) Ambroise Paré Service de Médecin Interne 2 », Poster, 27ème Réunion Interdisciplinaire de Chimiothérapie anti-infectieuse, Paris.

    Freire Maresca Anaenza et al. (2012), « Cohorte de personnes transgenres MàF : prévalences des infections à VIH, VHB, VHC, VPH et de la syphilis », Communication orale, 6ème Conférence Francophone du VIH/SIDA, Genève.

    Freire Maresca Anaenza, Garzo M-A. (2013), Prise en Charge des Personnes Vivant avec le VIH. Recommandation du groupe d’experts (Dir. Prof. Morlat), Chapitre « Personnes transgenres », p. 130-131.

    Fregni Giulia, Freire Maresca Anaenza, Jalbert Valérie, Caignard Anne, Scott-Algara Daniel, Cramer Elizabeth, Rouveix E., Béné M.C., Capron C. (2013), « High number of CD56 (bright) NK-cells and persistently low CD4+ T-cells in a hemophilic HIV/HCV co-infected patient without opportunistic infections », Virology Journal, n° 26, p. 10-33.

by-nc-nd-83x31pxDroit d’auteur : les enregistrements des conférences sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

15h00

Morgane Merteuil

«  PrEP et travail du sexe : priorité à la dépénalisation »

  • Ces derniers mois ont vu un intérêt croissant du monde de la lutte contre le sida pour les attentes des travailleur-se-s du sexe (TDS) vis-à-vis de la PrEP. À partir des discussions engagées chez les TDS, le STRASS a constitué un discours plutôt critique non sur l’outil en tant que tel, mais sur ses modalités de diffusion possibles. Le contexte de criminalisation du travail sexuel a en effet pour conséquence qu’on ne saurait promouvoir un tel outil sans prise en compte d’enjeux plus globaux qui influencent grandement l’efficacité de la prévention chez les TDS.

  • Morgane Merteuil est travailleuse du sexe, Porte-parole du Syndicat du travail sexuel (STRASS).

  • Schaffauser Thierry, Merteuil Morgane (2014), « Traitement préventif contre le VIH : en finir avec la dépolitisation », Contretemps [en ligne].

by-nc-nd-83x31pxDroit d’auteur : les enregistrements des conférences sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

15h45

Table ronde

16h45

Conclusions

17h00

Fin de la journée

Cycle de conférences 2014 – 2015

Informations pratiques

Ce cycle de conférences est ouvert à tous les acteurs, professionnels ou non, concernés par la prévention du VIH/sida et des autres IST et plus généralement par la promotion de la santé sexuelle et ce, quelle que soit leur activité.

Inscription

Les conférences sont gratuites.
Une collation sera prévue.
Il est nécessaire de s’inscrire.

FORMULAIRE D’INSCRIPTION

Date & Horaire

11 décembre 2014

9h00 – 17h

Lieu

Université Saint-Louis – Bruxelles
Rue du Marais 119
1000 Bruxelles
Belgique

Local P 61 (suivre le fléchage à partir du parking) : plan

Contact

conferences.observatoire@gmail.com